Apprendre l’histoire et la géographie à l’Ecole : Actes du colloque organisé à Paris les 12, 13, 14 décembre 2002 PDF

Please forward this error screen to cloud1. Avec le développement d’Internet et du WEB 2. 0, les usages des TIC se sont développés et la grande majorité des citoyens des pays industrialisés les utilise pour apprendre l’histoire et la géographie à l’Ecole : Actes du colloque organisé à Paris les 12, 13, 14 décembre 2002 PDF à l’information.


Une à deux décennies après le colloque de Montpellier sur l’histoire (1984) et celui d’Amiens consacré à la géographie (1991), s’est tenu à Paris, du 12 au 14 décembre 2002, un colloque intitulé  » Apprendre l’histoire et la géographie à l’École « . Cette manifestation, organisée dans le cadre du programme national de pilotage de la direction de l’Enseignement scolaire avec le concours du groupe histoire et géographie de l’inspection générale, a réuni pour la première fois à ce niveau des représentants des deux disciplines (universitaires, inspecteurs, formateurs et enseignants des premier et second degrés de toutes les académies) afin de mener une réflexion sur l’apprentissage de l’histoire et de la géographie à l’École. L’enjeu est de taille car la France est l’unique pays à assurer un enseignement suivi de ces deux disciplines, du cours préparatoire à l’enseignement supérieur, y compris dans les séries technologiques et professionnelles. Ce colloque a permis de dresser un état des lieux des deux disciplines résolument ancrées dans les sciences humaines et qui ont su se moderniser et s’adapter dans les contenus comme dans les pratiques. Il a aussi abordé des débats récents autour de la mémoire, de l’histoire du temps présent, de la mondialisation, de la question des territoires… Il a permis également de mener une réflexion sur la place des différents outils utilisés par les enseignants (cartes, documents, images, TICE, SIG…), de réfléchir à la formation des enseignants et de faire émerger les grands chantiers scientifiques, didactiques et pédagogiques qui s’ouvrent pour l’enseignement de l’histoire et de la géographie.

La filière nécessite de plus en plus de compétences en communication, marketing et vente, la technique n’étant qu’un support de la communication et d’organisation. Les usages des TIC s’étendent, surtout dans les pays développés, au risque d’accentuer localement la fracture numérique et sociale ainsi que le fossé entre les générations. L’expression  technologies de l’information et de la communication  transcrit une locution anglaise utilisée dans diverses instances internationales qui correspond à peu près au domaine de la télématique. Les technologies de l’information et de la communication sont des outils de support au traitement de l’information et à la communication, le traitement de l’information et la communication de l’information restant l’objectif, et la technologie, le moyen. Mais cette définition se limite à la convergence de l’informatique et des télécommunications en vue de communiquer et ne tient pas compte de l’impact de la convergence numérique dans les multimédias et l’audiovisuel. Ensemble des technologies issues de la convergence de l’informatique et des techniques évoluées du multimédia et des télécommunications, qui ont permis l’émergence de moyens de communication plus efficaces, en améliorant le traitement, la mise en mémoire, la diffusion et l’échange de l’information . La diffusion rapide des accès à l’Internet à haut débit a permis une explosion des usages des services audiovisuels qui prennent une importance accrue dans le concept des TIC, non seulement au niveau de la communication, mais aussi au niveau de la gestion des informations et des connaissances et au niveau de leur diffusion.