Au pays des Sauges – Vol. 6 PDF

Les sauges forment le genre Salvia. Ce sont des plantes de la famille des Lamiacées qui comprend au pays des Sauges – Vol. 6 PDF de 900 espèces, annuelles, bisannuelles, vivaces ou arbustives.


L’auteur nous invite à la découverte d’une plante familère des jardins : étymologie, symbolique, savoir populaire, sauges décoratives, médicinales et parfumées. C’est bien la reine des plantes renchérit Jean-Marie Pelt, président de l’Institut européen d’écologie qui signe la préface. Recettes, adresses, conseils pratiques, choix de sauges, ajoutent à l’intérêt de cet ouvrage.

Les sauges étaient en effet considérées au Moyen Âge comme une panacée, certaines espèces possédant en effet de nombreuses vertus médicinales. On la retrouve dans toutes les zones tempérées, sur des sols bien drainés et des sites bien ensoleillés. Les feuilles de sauge officinale ont un aspect cendré. La sauge est aussi employée comme herbe aromatique dans des préparations comme l’aiga bolhida par exemple. Son goût est puissant, légèrement amer et camphré.

Le sauge était une des plantes médicinales de l’Antiquité et du Moyen Âge. Jacob Tabernae-Montanus raconte que les femmes égyptiennes avaient l’habitude de boire du jus de sauge pour accroître leur fertilité, régulariser leurs cycles menstruels et faciliter leurs grossesses. Louis XIV en avait même fait sa tisane d’élection et en servait à tout propos. Tous les asthmatiques se mettaient à fumer de la sauge dès l’apparition du premier pollen printanier. La plante était associée à l’immortalité et à la longévité.

Phlomis fruticosa dit « sauge de Jérusalem » en fleur. Le Phlomis fruticosa est souvent nommé « sauge de Jérusalem », mais ne fait pas partie du genre Salvia, malgré son aspect visuel comparable, surtout au niveau des feuilles. Il est simplement membre des Lamiaceae. Diterpènes et triterpènes, salvène, flavonoïdes, huile essentielle à thuyone, tanins. C’est généralement un 14 juillet dans le calendrier grégorien, exceptionnellement un 15 juillet.