De l’aide au développement : La lutte mondiale contre la pauvreté PDF

Avec 189 États membres, des collaborateurs issus de plus de 170 pays et plus de 130 antennes à travers le monde, le Groupe de la Banque mondiale est un partenariat sans équivalent : cinq institutions œuvrant de concert à la recherche de solutions durables pour réduire la pauvreté et favoriser le partage de la prospérité dans les pays en développement. Le Groupe de de l’aide au développement : La lutte mondiale contre la pauvreté PDF Banque mondiale œuvre dans les domaines clés du développement.


Grâce à son éventail de produits et services, il aide les pays à échanger leurs connaissances et à appliquer des solutions innovantes pour surmonter les défis auxquels ils sont confrontés. Alors que la lutte contre la pauvreté et le partage des fruits de la croissance économique posent d’immenses difficultés, les données et les travaux de recherche permettent de fixer des priorités, de mutualiser les connaissances sur les solutions efficaces et de mesurer les progrès accomplis. Le Conseil des Administrateurs a défini les critères et le processus de sélection du futur président du Groupe de la Banque mondiale. Ces graphiques mettent en lumière les actions à concrétiser si l’on veut créer un monde plus inclusif et durable. Santé, éducation et capital humain : le nouvel indice du capital humain que nous avons lancé en octobre dernier fait déjà bouger les lignes dans 39 pays dont la Guinée, le Malawi, le Mali et le Niger. La croissance devrait stagner en 2019 dans les marchés émergents et les économies en développement. Parmi les pays très tributaires des exportations de produits de base, la reprise sera probablement beaucoup plus lente que ce qu’on avait pu espérer.

On s’attend en outre à un ralentissement de la croissance dans de nombreuses autres économies. Dans le nouveau rapport sur les évolutions de la pauvreté dans le monde, l’analyse va au-delà des mesures monétaires de la pauvreté pour comprendre l’impact du manque d’accès à des services convenables d’eau, d’assainissement, d’éducation ou d’électricité sur la qualité de vie d’une famille. 13 des 20 plus grandes économies ont mis en place au moins une procédure pouvant être mise en œuvre en ligne en une demi-journée. La lutte contre la pauvreté est au cœur de nos activités. Les mesures que nous concevons, en lien étroit avec les États, aident les plus pauvres à améliorer leurs conditions de vie, via l’accès à des services sociaux, des infrastructures et des emplois. L’objectif devrait être un rééquilibrage des niveaux de développement respectifs.

Théoriquement, ces flux financiers devraient donc être orientés vers la mise en place de projets concrets et durables, infrastructures essentielles, actions de lutte contre la faim, santé, éducation, etc. En 2000, l’Organisation des Nations unies a précisé le sens et les objectifs de l’aide publique au développement. Réduire l’extrême pauvreté et la faim de moitié. Promouvoir l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes. Combattre le sida, le paludisme et les autres épidémies. Article détaillé : Objectifs de développement durable.

Cette section est vide, insuffisamment détaillée ou incomplète. Cette stagnation est récente, jusque-là l’APD était en augmentation régulière. Les allègements de dette ont fortement baissé entre 2013 et 2014, masquant la progression des autres dons. Cependant l’aide publique au développement est loin d’être le seul flux d’aide.