Exercices pour les classes de mathématiques spéciales. Géométrie analytique. Théorie nouvelle PDF

Un article de Wikipédia, l’encyclopédie libre. Depuis 2002, la licence est un des quatre grades de l’Enseignement supérieur exercices pour les classes de mathématiques spéciales. Géométrie analytique. Théorie nouvelle PDF. Le grade de licence existe en France depuis le Moyen Âge.


Exercices pour les classes de mathématiques spéciales. Géométrie analytique. Théorie nouvelle des normales aux surfaces du second ordre. Notes sur l’algèbre, la géométrie et la mécanique. Application de la méthode des différences à la séparation des racines d’une équation algébrique… par M. Desboves,…
Date de l’édition originale : 1862

Ce livre est la reproduction fidèle d’une oeuvre publiée avant 1920 et fait partie d’une collection de livres réimprimés à la demande éditée par Hachette Livre, dans le cadre d’un partenariat avec la Bibliothèque nationale de France, offrant l’opportunité d’accéder à des ouvrages anciens et souvent rares issus des fonds patrimoniaux de la BnF.
Les oeuvres faisant partie de cette collection ont été numérisées par la BnF et sont présentes sur Gallica, sa bibliothèque numérique.

En entreprenant de redonner vie à ces ouvrages au travers d’une collection de livres réimprimés à la demande, nous leur donnons la possibilité de rencontrer un public élargi et participons à la transmission de connaissances et de savoirs parfois difficilement accessibles.
Nous avons cherché à concilier la reproduction fidèle d’un livre ancien à partir de sa version numérisée avec le souci d’un confort de lecture optimal. Nous espérons que les ouvrages de cette nouvelle collection vous apporteront entière satisfaction.

Pour plus d’informations, rendez-vous sur www.hachettebnf.fr

Ce grade est né du conflit entre Abélard et Saint Bernard de Clairvaux : le premier professait des idées qui paraissaient totalement hérétiques pour le second. En 2002, la réforme LMD redéfinit les notions de grades et de titres universitaires par rapport aux références européennes. En 2014, un cahier des charges définit les critères devant être pris en compte lors de l’examen d’une demande visant à ce qu’un diplôme confère le grade universitaire de licence ou de master. Avant 1966, il existait trois licences différentes, la licence ès sciences, la licence ès lettres et la licence en droit. Selon l’article 23 du décret du 17 mars 1808 fixe le fonctionnement de l’Université,  pour être reçu licencié dans la faculté des sciences, on répondra sur la statique et sur le calcul différentiel et intégral . Selon l’arrêté du 5 juin 1840, il y aura chaque année pour l’obtention de la licence dans les facultés des sciences deux sessions d’examen qui devront commencer soit dans le premier mois de l’année scolaire, soit dans le dernier mois de la même année, soit dans la première semaine du second semestre.

Paris il pourra y avoir trois sessions aux dates indiquées. L’examen pour le grade de licencié est ainsi divisé en deux parties, qui sont passées sous des commissions différentes, à quinze jours d’intervalle au plus. D’autre part la minéralogie est transférée des sciences naturelles aux sciences physiques. Un programme précis des connaissances pour les licences ès sciences mathématiques, ès sciences physiques et ès sciences naturelles est publié. Quatre ans plus tard, sous le second Empire, le décret du 10 avril 1852 d’Hippolyte Fortoul introduit la « bifurcation » dans le régime des études au lycée. Le décret du 15 juillet 1877 modifie certaines dispositions du règlement de 1853.