J’observe les insectes ! PDF

Un pilier indispensable du potager par chez nous : les haricots. Ils font le succès de nombreux papys qui épatent leur descendance avec des haricots verts « du jardin ». Généralement ils ne dépassent pas les 50cm de hauteur et n’ont pas besoin de tuteurs. Les tiges atteignent plus j’observe les insectes ! PDF 2m de long et doivent être tuteurées.


Voici le premier manuel pratique d’entomologie en langue française véritablement orienté grand public. Compact et richement illustré, J’observe les insectes ! est le complément idéal aux nombreux guides d’identifications souvent réservés aux amateurs éclairés. Des sauterelles aux libellules, cet ouvrage fourmille de trucs et d’astuces pour préparer ses sorties et pour faire des observations inoubliables sur le terrain. Il offre aussi des clés pour aller plus loin et comprendre le comportement des insectes. Il fournit enfin toutes les informations pour se connecter aux bons réseaux et participer de manière active aux recensements et actions organisés sur le web. J’observe les insectes ! permet à chacun d’entrer dans un nouveau monde, sans appréhension et avec simplicité. Avant de sortir ! Inutile d’être un expert en petites bêtes pour partir à leur rencontre. Mais on a tous des appréhensions, des idées reçues, des parents craintifs, un oncle peureux… alors est-ce que je peux vraiment tout capturer/tripoter ? Je m’équipe, ou non ? A quelle saison et à quelle heure y aller ? Sur le terrain ! Tout savoir pour bien observer les insectes, les trouver et savoir utiliser les instruments de capture. Se familiariser avec les principaux groupes. Chasse à vue ou chasse à l’aveugle ? Découvrir les trucs et astuces des spécialistes. De retour à la maison ! Interpréter ses observations et identifier les petites bêtes. Partager ses observations sur le web, participer à des actions de science participative qui font appel au grand public, rencontrer d’autres amateurs, et sortir encore et encore.

Ils sont plus tardifs mais généralement plus productifs que les variétés naines. En plus de ces deux types, les variétés de haricots peuvent aussi se diviser en d’autres groupes en fonction du moment de la récolte des gousses ou des grains : haricots verts, mangetout, secs etc. Périodes de culture Les haricots ne supportent pas le froid et les gelés. Ils aiment les terres réchauffées, donc rien ne sert de les semer trop tôt. Commencez les premiers semis au mois de Mai, lorsque les dernières gelées sont passées. Si vous habitez dans le midi, vous pouvez semer dès le mois d’Avril.

Les haricots verts se sèment jusqu’au début du mois d’Août. Ceux qui sont destinés à être consommés secs ou demi-secs ne seront pas semés après la fin du mois de Juin. Ils ont besoin de plus de temps pour arriver à maturité. Pour récolter des haricots verts ou mangetout toute la saison, échelonnez vos semis. Semez -les en plusieurs fois à quelques semaines d’intervalle. Emplacement et fertilisation Placez-les en plein soleil dans le potager. C’est une plante qui aime la chaleur.

Pour les variétés à rames, faites attention à ce que vos haricots ne masquent pas le soleil à d’autres légumes. Les haricots s’adaptent à une grande variété de sol mais préfèrent les terres riches en humus et profondes. Si la culture précédente a été bien fertilisée c’est facultatif. Tracez des sillons en ligne de 2cm de profondeur avec le manche d’un outil. Espacez-les de 50cm entre eux ou des autres légumes.

Semez une graine tous les 5cm. Vous pouvez aussi semer en poquets de 5 graines espacés de 40cm. Recouvrez de terre, tassez  et arrosez bien. Une semaine plus tard les plantules vont faire leur apparition. N’éclaircissez pas, laissez tout en place. Les variétés à rames sont généralement semées en poquets de 5 à 7 graines tous les 40 à 60cm. Tuteurs Les haricots nains n’ont pas besoin de tuteurs.