Johann Strauss père et fils ou L’apogée de la Valse viennoise PDF

Les parents de Strauss étaient taverniers. La même année, sa mère, née Barbara Dolemann, se remarie avec un certain Golder. Son beau-père cherche à le placer comme apprenti chez le relieur Johann Lichtscheidl. Tout en faisant johann Strauss père et fils ou L’apogée de la Valse viennoise PDF apprentissage, il prend des leçons de violon et de viole.


Johann Strauss. Il arrivait souvent que ma cavalière et moi-même, dansant sur la musique tragique de Strauss, devions nous arrêter pour mieux suivre le déroulement de ce rêve inspiré. Il nous semblait presque sacrilège de permettre à de telles mélodies
de servir de prétexte à un plaisir physique.
(Alexandre Dumas)

Contrairement à ce qui a parfois été affirmé, il a terminé sa formation de relieur en 1822. Il étudie également la musique avec Johann Polischansky durant son apprentissage. Il devient par la suite le chef de l’orchestre dans lequel il jouait. Grâce au succès populaire qu’il obtient lors du carnaval de 1824, Strauss est bientôt placé aux commandes d’un second orchestre, plus petit, formé en raison du succès du premier. Lors d’un voyage en France en 1837 il entend un quadrille et commence à en composer lui-même. Il lui revient d’avoir introduit cette danse en Autriche lors du carnaval de 1840 à partir duquel elle devient célèbre.

Il se marie avec Maria Anna Streim en 1825 dans l’église de la paroisse de Liechtenthal à Vienne. Son mariage est relativement instable en raison de ses absences prolongées loin de sa famille lors des fréquentes tournées à l’étranger. En 1834, il prend une maîtresse, Émilie Trambusch, de laquelle il aura huit enfants. La décision de son père d’interdire formellement à ses enfants de prendre des cours de musique a probablement marqué les premières compositions de Johann fils.

En dépit de ses problèmes familiaux, il effectue de nombreuses tournées dans les îles britanniques et est toujours prêt à écrire de nouvelles pièces pour de nombreuses organisations de charité. Ses valses sont inspirées des danses rurales en trois temps avec une courte introduction sans véritable rapport avec la structure précédente puis généralement avec une coda courte et une fin agitato. Johann Strauss II a souvent joué les œuvres de son père et déclaré ouvertement son admiration. Leur rivalité n’était cependant pas un secret à Vienne, propos qu’alimentait la presse d’alors. Johann Strauss I refusa de jouer au Casino Dommayer qui avait vu les débuts de son fils, gênant ainsi sa carrière. Malgré tout, Strauss II relégua son père à la seconde place en termes de popularité du repertoire classique. Strauss meurt à Vienne en 1849 de la scarlatine.

Il fut d’abord enterré au cimetière Döbling aux côtés de son ami Lanner avant qu’en 1904, leurs restes soient transférés dans les tombes d’honneur du Zentralfriedhof. L’ancien cimetière Döbling est maintenant le parc Strauss-Lanner. Das Leben ein Tanz oder Der Tanz ein Leben! Des difficultés à utiliser ces médias ? Des difficultés à utiliser ces médias ? André Gauthier, Johann Strauss père et fils, ou l’apogée de la Valse viennoise, Genève, Éditions papillon, 2001, 115 p. Rechercher les pages comportant ce texte.