L’Oiseau d’acier PDF

Les dossiers sont au format . Please, advise us before using or broadcast this files. Les demandes d’utilisation des dossiers pour expositions, l’Oiseau d’acier PDF, etc.


Dans un immeuble de standing moyen (où un vice-ministre réside par modestie), un être blafard du nom de Popenkov vient frapper à la porte du gérant : il veut un coin, n’importe lequel, où il pourrait enfin poser son lit de camp et dormir. Le gérant n’ayant vraiment rien, Popenkov lui impose une solution originale : il dormira dans l’ascenseur, du retour du dernier locataire le soir au départ du premier le matin. L’immeuble, comme tous les immeubles, a ses histoires, ses drames, ses combines, et nul mieux que Popenkov n’est à même de les observer. A travers lui, peu à peu, la collectivité prend une consistance particulière, forme une sorte d’organisme unique, soudé par plus de conflits que d’alliances, d’ailleurs. Popenkov est un être étrange, chétif en apparence, mais capable peu à peu d’étendre son emprise sur les lieux et les âmes. Puis il déborde de son ascenseur et s’installe dans le spacieux vestibule. Après 18 ans d’habitation, il y a fait tant de travaux (de déprédations) que l’immeuble menace ruine. La collectivité va-t-elle périr ? Il est impossible de rendre compte de l’ambiance de bouffonnerie quotidienne dans laquelle se déroule toute l’action : il faut lire le livre. On y retrouvera les leitmotive mi-angéliques mi-diaboliques d’Axionov, son goût de la magie et sa recherche du salut commun, son amour de la vie drue et sa vision satirique. On comprend mal que ce petit conte n’ait pu voir le jour dans son pays et ait dû être publié en Occident.

205 affiches, 185 pages, format 40 x 30 cm, 75 euros. Cette page est en semi-protection longue. Exemple de lien pour modifier la page d’un wiki, ici un article de la page Wikipédia sur Wikipédia en français. Un wiki est une application web qui permet la création, la modification et l’illustration collaboratives de pages à l’intérieur d’un site web. Signalisation Wiki Wiki à l’aéroport international d’Honolulu. Un wiki fonctionne grâce à un moteur de wiki : c’est un logiciel installé sur le système hôte du site web. Dans le cas des wikis qui sont complètement ouverts au public, diverses procédures techniques et sociales sont mises en œuvre pour limiter et annuler les modifications indésirables.

On accède à un wiki, en lecture comme en écriture, avec un navigateur web classique. On peut visualiser les pages dans deux modes différents : le mode lecture, qui est le mode par défaut, et le mode écriture, qui présente la page sous une forme qui permet de la modifier. Seules les informations générales de navigation servant de modèle à la structure de la page ne sont pas modifiables. Quelques wikis proposent, au lieu du wikitexte, une interface d’édition WYSIWYG, citons par exemple Confluence et XWiki, ainsi que Wikipédia depuis juillet 2013. Les wikis favorisent la création d’hyperliens en simplifiant l’écriture et en n’imposant aucune contrainte organisationnelle. Ainsi, chaque page web contient de nombreux liens qui la relient à d’autres pages, sans structure hiérarchique apparente. Il existe des fonctionnalités pour classer, ou plus précisément retrouver les pages, mais elles ne sont pas indispensables.

Certains wikis permettent à un contributeur enregistré de suivre l’évolution d’une page, ou les contributions d’une personne en particulier, ou toutes les créations de page par exemple. Ces suivis aident à détecter les modifications indésirables comme le vandalisme et le spam. L’écriture collaborative des pages rend très utile l’existence d’un historique des modifications. Lorsqu’une page est modifiée, les contributeurs réguliers qui suivent les évolutions de cette page peuvent vérifier et, si besoin, corriger ou compléter la modification effectuée.