LA BIBLE GOTHIQUE PDF

Il s’est en partie inspiré du cinéma expressionniste allemand, du fantastique et LA BIBLE GOTHIQUE PDF roman gothique. Le mouvement et son esthétique se sont propagés sous des formes diverses en Europe et aux États-Unis. 1960, Lou Reed et son groupe The Velvet Underground insufflent un côté sombre dans leur musique qui les distingue alors nettement du mouvement hippie.


La sous-culture gothique est la plus diversifiée, sinon la plus riche. Et la plus pérenne. Ressuscitée sous sa forme contemporaine peu après la déferlante punk, elle n’a cessé depuis de se développer sans jamais être rattrapée – ni « vampirisée » — par les médias de masse. L’art de vivre gothique – car c’est bien de cela qu’il s’agit – s’est épanoui de génération en génération en se nourrissant de littérature, en créant ses propres codes, son style vestimentaire, son répertoire musical, son raffinement érotique, et en se situant de façon originale et sans cesse réinventée par rapport au mystère, à la pénombre, à la magie. Ce sont tous ces territoires initiatiques que Nancy Kilpatrick explore et documente complètement avec sa Bible gothique.

Killing Joke et Virgin Prunes, vont adopter ce genre dès 1980. On ne parle pas encore de musique  gothique , bien que ce terme ait été ponctuellement employé par des journalistes pour qualifier la musique de ces groupes et celle de Joy Division ou Siouxsie and the Banshees, mais pour certains de  cold wave . Durant cette période, certains groupes adoptent un style, une apparence et des thèmes semblables qui seront qualifiés plus tard de  gothiques  par leur noirceur et leur théâtralité. En 1983, le NME publie en février un numéro spécial sur un nouveau genre musical coïncidant avec l’arrivée de nouveaux groupes. Leur style est exclusivement centré sur une musique sombre. Le groupe Southern Death Cult est mis en avant dans cet article. Après avoir été appliqué d’abord pour qualifier une musique, puis pour qualifier les groupes qui la pratiquaient, le terme  gothique  finit par être donné aux personnes suivant ces groupes.

1983, le mouvement gothique a son existence propre. D’autres groupes des premiers temps évoluent vers des directions plus pop ou new wave, comme Siouxsie and the Banshees et The Cure. Il émerge également à cette période des groupes produisant une musique lyrique et mélancolique, souvent inspirée de world music et de poésie romantique. Dead Can Dance et This Mortal Coil commencent alors à avoir plus de succès.

Viona Ielegems, photographe, au festival Wave-Gotik-Treffen en 2005, dans une tenue empreinte du romantisme. La deuxième moitié de la décennie 1980 assiste à un déclin du mouvement gothique au Royaume-Uni, certainement imputable à un manque de créativité des groupes restant en activité, malgré quelques sursauts ponctuels comme le remix de Temple of Love des Sisters of Mercy avec la participation de Ofra Haza. 1980, l’avènement de la techno rend dépassé tout mouvement ou référence apparentés au rock, les reléguant du devant de la scène à l’état de scènes alternatives, les disques deviennent plus difficiles à trouver, les concerts sont plus rares et les salles plus petites. L’avènement de l’électronique à l’esprit gothique a ensuite évolué. Grâce à l’héritage culturel et musical du rock indus, des groupes allemands tels que Diary of Dreams renversent l’innocence figée du mouvement techno.

Le modèle Lady Amaranth portant une tenue élaborée en vinyle. Parmi les constantes esthétiques du mouvement on observe l’usage du noir. Dans les canons de l’esthétique gothique, la vision du corps est fréquemment transfigurée. Il existe une forme d’idéalisation esthétique corporelle qui fait que le corps devient un lieu de recherche artistique à part entière. Ce qui est mis en valeur dans cette vision du corps est souvent en rupture avec les canons de la société.

Tout est entretenu au millimètre près: coiffure, maquillage, vêtements, bijoux. L’humain devient une œuvre d’Art en perpétuelle mutation. Stricto sensu le gothique au cinéma fait référence à un sous genre du cinéma fantastique qui prend son essor avec les films produit par la Hammer. Dans ses fondements, le mouvement gothique n’a aucun lien direct avec une religion en particulier.

S’il n’est pas rare de rencontrer des gothiques se réclamant d’une confession religieuse, on observe généralement une attitude assez critique vis-à-vis des religions établies. Cet amalgame est dû au fait que les deux mouvements, détournent des symboles religieux et spirituels. Simon Reynolds « From the Velvets to the void ». The Marble Index is less folk than volk. It’s Gothick, not in the corny white-face-and-eyeliner sense, but harking back to something pre-Christian and atavistic.