La théorie sociale contemporaine PDF

Anthony Giddens at the Progressive Governance Converence, Budapest, Hungary, 2004 October. Anthony Giddens est, en 2013, professeur émérite à la London School la théorie sociale contemporaine PDF Economics. Giddens est né et a grandi dans le quartier d’Edmonton, à Londres, dans une famille de la classe moyenne inférieure.


Cet ouvrage propose une introduction aux principales théories contemporaines du monde social. Les courants les plus variés treize en tout y sont présentés, du naturalisme au marxisme, en passant par le pragmatisme et le féminisme. Assumer ce pluralisme est l’un des objectifs de cet ouvrage, et l’une de ses originalités. Il est rare en effet de trouver réunis dans un même volume des spécialistes de l’ensemble des courants de la théorie sociale. Les contributeurs appartiennent à plusieurs disciplines : sociologie, philosophie, sciences cognitives, anthropologie… Son caractère introductif rend ce volume attrayant pour des étudiants (débutants et avancés) aussi bien que des chercheurs aguerris relevant de toutes ces disciplines. Il est également susceptible d’intéresser au-delà des cercles universitaires, par exemple les milieux liés à l’art contemporain ou des acteurs du champ politique.

Son père travaillait comme employé de bureau pour les transports publics de Londres. Anthony Giddens fut le premier enfant de la famille à aller à l’université. Dès 1961, il avait commencé à travailler à l’Université de Leicester, où il enseignait la psychologie sociale. Il fut aussi l’un des principaux conseillers du premier ministre britannique Tony Blair. Giddens contribue aujourd’hui régulièrement à la recherche et aux activités du think tank de la gauche progressiste Policy Network. Il a été anobli par la Reine d’Angleterre en juin 2004. Giddens, auteur de 34 livres et de plus de 200 articles, essais et critiques, a contribué à la plupart des développements notables intervenus dans les sciences sociales au cours des dernières décennies, à l’exception du domaine des protocoles de recherche.

Avant 1986, la plupart des écrits de Giddens offraient un commentaire critique sur un large spectre d’auteurs, écoles et traditions. La société est seulement une forme, forme qui a des effets sur les individus, elle tient dans la mesure où la structure est constamment produite et reproduite par ce que les personnes font. L’ordre social est alors le résultat d’actions sociales planifiées d’avance, et non pas de réponses automatiques et évolutives. La théorie de la structuration de Giddens explore la question de savoir si ce sont les individus ou bien les forces sociales qui forment la réalité sociale.

Il rejette les positions extrêmes, défendant que même si les individus ne sont pas entièrement libres de choisir par eux-mêmes, ayant des savoirs limités, ils sont néanmoins les agents qui reproduisent la structure sociale et qui mènent le changement social. Dans cette optique il définit les structures comme un ensemble de règles et ressource qui traversent l’action humaine : les règles contraignent les actions, les ressources les rendent possibles. Il différencie aussi entre systèmes et structures. Les systèmes disposent de propriétés structurales, mais ne sont pas des structures elles-mêmes. Les structures sont alors   un ensemble de règles et de ressources que les acteurs individuels utilisent dans la pratique qui reproduit les systèmes sociaux. La structuration signifie alors que la relation qui prend forme dans la structure peut exister  hors de l’espace-temps ». Les structures peuvent agir comme contrainte de l’action, mais elles la rendent également possible en donnant des cadres communs de significations.