La Vie de Sri Aurobindo PDF

Cette page n’est ni une bibliographie ni une discographie complète. Graeme Allwright est né le 7 novembre 1926, ce qui signifie la Vie de Sri Aurobindo PDF’il avait 80 ans au moment où j’ai commencé cette page ! Plus de dix ans plus tard, il est toujours bon pied bon œil et surtout toujours aussi humaniste, même s’il a décidé de ne plus faire de scène.


Sri Aurobindo (1872-1950), qui fut à la fois un poète, un maître spirituel et un révolutionnaire nationaliste, demeure aujourd’hui encore le plus fascinant leader de l’Inde moderne. Il laisse une œuvre littéraire considérable, qui englobe des domaines variés : spiritualité, philosophie, poésie, histoire, culture, linguistique, sociologie, théâtre et critique littéraire.
Après des études en Angleterre, à Cambridge, où il brilla dans les lettres classiques, Sri Aurobindo repoussa la possibilité d’une carrière prestigieuse dans la haute administration coloniale. De retour dans son pays, il devint au contraire un leader radical dans le mouvement de libération national. Emprisonné pendant un an pour sédition, il s’adonna alors à la méditation. Libéré, il trouva refuge dans l’enclave française de Pondichéry, pour s’y consacrer exclusivement à l’écriture et à la pratique du yoga.
La plupart des biographies existantes de Sri Aurobindo ont été écrites par des disciples. Le présent livre, publié initialement à l’Oxford University Press, jette un regard d’historien sur la carrière et la pensée de Sri Aurobindo et explore de façon équilibrée ses diverses facettes révolutionnaire, yogi, poète et voyant. Synthétique et pour tout public, ce livre constitue une introduction idéale à l’une des personnalités les plus remarquables de l’histoire de l’Inde.

Je ne l’ai pas découvert tout de suite. Pour moi, Graeme Allwright est associé à mes premiers accords de guitare, en 1969. Ceux-ci sévissaient surtout avec les chansons d’Hugues Aufray, mais très rapidement aussi avec Le jour de clarté et Il faut que je m’en aille. D’un point de vue musical, je m’y suis toujours bien retrouvé.

C’est du folk en français la plupart du temps. Des chansons sans agressivité musicale, ce qui est bien normal pour un apôtre de la non-violence. Graeme Allwright est aussi un lien entre les univers francophone et anglophone. Je ne l’ai jamais vu sur scène, et je le regrette. Mais cela arrivera peut-être : malgré son âge, il se produit encore périodiquement.

On ne sait donc jamais, il arrivera peut-être jusqu’en Belgique. Quoique son action pour changer les paroles de La Marseillaise aura moins d’écho de ce côté-ci ! Un dernier mot : c’est en réalisant cette page que je me suis rendu compte qu’on écrivait « Graeme » et non pas « Greame » ! Il n’est jamais trop tard ! Jamais trop tard non plus pour présenter sa discographie, qui n’est pas tout à fait complète, mais l’essentiel s’y trouve. Une pochette très western pour ce premier album en français. Et ce sont effectivement des chansons de cow-boys, à chanter dans un saloon.

Ce sont des adaptations de chansons d’un certain Koulak Sesian Paul, de Woody Guthrie ou autres folklores. Allwright n’a pas encore trouvé sa voie. Graeme interprète la chanson du générique final de ce film de Georges Lautner. Le titre fait référence au tournage du « Super Homard » à l’Akou-Akou-Club à Valbonne.

C’est assez étonnant à entendre ! Qui a tué Davy Moore ? Et puis les excellentes adaptations de Dylan Qui a tué Davy Moore ? Reynolds Petites boîtes ou de Gordon Deux jeunes frères. C’est le genre d’album miraculeux où tout est excellent. Il y a bien sûr les grands classiques Jusqu’à la ceinture, Le jour de clarté, Sacrée bouteille, Qu’as-tu appris à l’école ? Mais les autres chansons ne sont pas en reste.

Si vous avez une version de cette chanson issue d’un très mauvais western, je serais ravi de pouvoir l’entendre. N’hésitez pas à me contacter ! With Martine on the rocks Cet album, entièrement en anglais, annonce ce que Graeme proposera deux ans plus tard avec Le monde se prépare à un grand changement. Ce sont des mélopées plus que des chansons.

Visiblement, Graeme se cherche un style. Sauf cette dernière, toutes les chansons sont des compositions d’Allwright, ainsi que My flocks feed not avec un texte de Shakespeare ! Le monde se prépare à un grand changement. Bénis sont ceux qui font un saut vers l’avenir.

Le monde se prépare à un grand changement de 22 min 25 sec. Moi, j’adore, mais c’est spécial ! C’est de cet album qu’est extraite la dédicace ci-dessus, et elle s’adresse à Léonard Cohen ! Il faut que je m’en aille Les enregistrements publics d’Allwright sont toujours empreints de douceur.

Allwright continue à reprendre Cohen pour 3 chansons de ce disque mi-anglais mi-français. Yes, moi j’ai eu le plus étrange des rêves que j’n’ai jamais eu ! Bande originale du film « Le petit Marcel ». Si vous avez le 45 Tours, n’hésitez pas à me contacter ! Ce disque est marqué par le passage d’Allwright à La Réunion, du folklore de laquelle il reprend les excellentes P’tite fleur fanée et La rivière taniers.

Les arrangements de Jean Cohen-Solal sont assez sophistiqués, avec l’arrivée d’un premier musicien malgache, André Randriambololona. Mention spéciale à Comment faire pour te chanter. 1978 – « Hommage à Woody Guthrie » – Double 33 Tours Le Chant du Monde LDX 74. Ce double 33 tours a été enregistré lors de 2 concerts donnés sous chapiteau, au Havre le 25 février 1978, avec une belle brochette de chanteurs réunis autour de Steve Waring.