Le Fils du pendu PDF

Hortense a dit :  Le Fils du pendu PDF m’en fous ! Mais n’te promène donc pas toute nue !


Fifteen-year-old Francis’s father has committed suicide and nothing will be the same again. Suicide is ugly, unglamorous, and it is never a solution. Its aftermath is dreadful.

At first, Francis feels a terrible guilt. Could he have been a better son? What if he hadn’t left his home in Montreal to go on a brief holiday in New York the weekend it happened? Soon the guilt turns to anger and then to a sadness so profound that he thinks he can’t bear it.

Le Fils du pendu is the map of a year following the suicide of a family member. In the course of months, with the love of his mother, with counseling, and with the balm of time, Francis takes his first steps toward coming to terms with his father’s — and his family’s — tragedy. Le Fils du pendu is intensely personal, but it will resonate with anyone who has faced the loss of a loved one.

This brilliant autobiographical first novel is an acute analysis of the grieving process. Although it is steeped in Francis’s sadness, it is ultimately a story of hope.

From the Trade Paperback edition.

Un article de Wikipédia, l’encyclopédie libre. L’histoire est celle d’un groupe de personnes qui se retrouve piégé dans un supermarché par une brume surnaturelle qui recouvre la ville, et à l’intérieur de laquelle se cachent des créatures effrayantes. Le tournage se déroule en Louisiane en cinq semaines avec un budget assez modeste, condition imposée par les producteurs pour que Darabont puisse filmer la fin qu’il souhaite, différente de celle de la nouvelle. Le film connaît à sa sortie un succès commercial raisonnable et se voit gratifié de critiques plutôt positives. Les analyses du film mettent l’accent sur sa critique de la société occidentale et de ses dérives politiques et religieuses. Vue d’un lac avec du brouillard en arrière-plan. De la brume sur un lac.

Bridgton, dans le Maine, l’artiste David Drayton, sa femme Stephanie, et leur fils Billy, âgé de huit ans, doivent se réfugier dans la cave de leur maison au bord du lac pour s’abriter d’un violent orage. Le lendemain matin, ils constatent l’ampleur des dégâts et remarquent qu’une épaisse brume s’avance sur le lac. David entend du bruit juste à l’extérieur de la réserve et déconseille à Norm, le jeune magasinier, de sortir pour tenter de réparer le générateur. Son conseil n’est pas suivi et Norm est immédiatement attrapé par des tentacules qui le font disparaître dans la brume. David et Ollie préviennent tout le monde du danger et font installer des barricades pour protéger la devanture. David se rapproche de plusieurs personnes présentes dans le magasin, notamment d’Amanda Dunfrey, une institutrice. Cette dernière est rentrée en conflit avec Mme Carmody au sujet de ses idées religieuses fanatiques.

La jeune femme a dans son sac un revolver, qu’elle remet à Ollie Weeks, qui est un ancien champion de tir régional. Le lendemain, à la suite du suicide de deux soldats de la base militaire proche qui se trouvaient dans le supermarché, Jessup, un troisième militaire, révèle qu’un projet scientifique visant à découvrir d’autres dimensions était en cours à la base et que cela pourrait être à l’origine de l’arrivée de la brume et des créatures s’y cachant. Ils arrivent à la maison de David mais n’y trouvent que Stephanie, morte. Ils quittent ensuite la ville où ils rencontrent une créature gigantesque qui passe devant eux.