Le jeune homme et l’étoile : Un conte du Pérou PDF

Le Marsupilami est un animal imaginaire créé par André Franquin en 1952, dans la série Spirou et Fantasio, avant d’accéder à sa propre série. Franquin a décrit le marsupilami, en 1952, en lui attribuant le pseudo-nom scientifique de Marsupilamus fantasii, la fiction voulant que Fantasio ait le premier mis la main le jeune homme et l’étoile : Un conte du Pérou PDF cet animal.


«Cette jeune fille, pensait la belle-mère, a trop de qualités inexpliquées. Plus je lui donne de travail, plus la maison est en ordre, le linge propre et bien rangé. Et comment fait-elle pour cuisiner pour toute la maisonnée une si grande quantité de maïs, avec si peu de grains dans la réserve ?»

Une nuit, sur un haut plateau des Andes, Alonso voit descendre du Ciel une nuée d’étoiles : en touchant terre, celles-ci se transforment en ravissantes jeunes filles. Alors qu’elles remontent vers le Ciel, Alonso a tout juste le temps de rattraper la plus jeune, dont il tombe follement amoureux. La jeune fille étoile accepte de l’épouser, à condition que personne ne découvre son secret…

Un conte traditionnel du Pérou, sur le célèbre thème du fiancé merveilleux, qui nous entraîne de la cordillère des Andes à l’Empire du Soleil…

Auteur de plusieurs albums pour la jeunesse, Nadia Gypteau anime également de nombreux ateliers d’écriture dans les écoles. Elle vit dans la Sarthe.

Anne Buguet est professeur de dessin à l’École Supérieure des arts appliqués Duperré, où elle a elle-même fait ses études. Elle illustre des livres pour enfants depuis une quinzaine d’années. Au Sorbier, elle a déjà illustré Comme toi, écrit par Eve Bunting (2009). Anne Buguet vit à Paris.

En 1997, l’album Houba Banana rend hommage au défunt Franquin en renommant l’animal Marsupilami franquini. Le marsupilami statufié à Middelkerke, en Belgique. Le marsupilami mesure environ un mètre, il est jaune avec des taches noires. Il peut éventuellement connaître le mélanisme. C’est aussi une arme, notamment lorsqu’il en fait un poing, ou lorsqu’elle lui permet l’immobilisation de ses prédateurs. Son nombril surprend cependant les observateurs de cet ovipare.

Peu de temps après, il est capable de construire lui-même un tissage végétal. La femelle marche sur la pointe des pieds et à petits pas. Ses œufs sont piriformes, la queue de l’embryon, prenant beaucoup de place, se loge dans la partie allongée de l’œuf. Carte de localisation fictive de la Palombie. Ce classement est à prendre avec circonspection, étant donné que Franquin lui-même avait souhaité créer un animal qui justement n’appartient à aucun ordre connu. Cependant, l’ordre des monotrèmes, mammifères de la sous-classe des protothériens, semble convenir au marsupilami.

Le Marsupilami de Jijé, avec Blondin et Cirage, sur un mur de Bruxelles. Jijé ressemble à celui de Franquin, et partage avec lui un solide appétit, qui va cependant chez lui jusqu’à la goinfrerie. Dans L’Encyclopédie du Marsupilami, il est également fait référence à une sous-espèce de marsupilami exclusivement aquatique. Un couple aurait été observé vivant dans un temple submergé au cœur de la forêt palombienne. Ce marsupilami aquatique se différencie de son cousin de surface par des taches de formes plus géométriques et un pelage diffusant de la lumière. Selon l’exploratrice Seccotine, qui présente un reportage sur les mœurs de l’animal dans Le Nid des marsupilamis, le marsupilami est omnivore.

Un de ses mets préférés est une petite noix oléagineuse poussant dans la jungle palombienne, et dont il fait provision afin de pouvoir en consommer toute l’année. Il enterre cette provision dans le sol. Assez curieusement, une fois en captivité ou acclimaté en dehors de Palombie, il peut se passer de cette nourriture. L’estomac du marsupilami est particulièrement résistant : il peut par exemple survivre à l’absorption de fortes quantités d’alcool à brûler. Une famille de marsupilamis dans leur nid en Palombie, visible dans l’album Le Nid des marsupilamis, ainsi qu’un jaguar malchanceux. Peinture murale dans l’avenue Houba de Strooper 141, Bruxelles. Les familles de marsupilamis vivent dans un nid fabriqué à partir de lianes tressées sur une carcasse arrondie, présentant la forme d’un mollusque bivalve, fixée à des lianes pendantes grâce à de solides nœuds.

Ce nid est tapissé de plumes et de duvet d’ara, et orné de fleurs odorantes. En cas de besoin, le nid peut se refermer rapidement, par le rapprochement de ses deux valves. Bien que principalement arboricole, le marsupilami se révèle amphibie dans Le Repaire de la murène. Il se sert alors de sa queue comme godille pour avancer.

Les premiers explorateurs l’ayant décrit avaient d’ailleurs noté son goût de l’eau et de la propreté, ainsi que son aptitude à la nage. Comme d’autres animaux, il peut tromper ses prédateurs par des techniques de camouflage : il peut donner à sa queue la forme d’un serpent. Le marsupilami est un remarquable grimpeur. L’exemplaire décrit par Seccotine a eu trois petits : deux mâles et une femelle.

Bobo est le deuxième petit mâle, tout noir au nez rose, seule exception à son mélanisme. Il peut être sociable avec des animaux n’appartenant pas à son espèce, notamment avec les sciuridés, comme en témoigne son amitié avec Spip, l’écureuil domestique de Spirou. Lorsqu’il est en colère, son pelage se hérisse comme celui d’un chat, y compris au niveau de son appendice caudal. Le marsupilami est un des rares animaux qui connaissent le rire.

Sa femelle est le seul animal qui ait la notion de la toilette décorative, elle a d’ailleurs doté Bibi de ce don. Les onomatopées désignant le cri du marsupilami sont :  houba houba  ou encore  houba houba hop . Dans les moments d’émotion, ce cri peut devenir  habou ,  bahou ,  hou , ou  baba . Il peut être amené à dire des  ba ? Lorsque le marsupilami est en colère, le cri devient un mélange de l’onomatopée  houba  et d’un grognement, ce qui donne pour résultat  grrrhouba . Cependant, dans les derniers albums de la série Marsupilami, son langage semble encore plus évolué. Dans Baby Prinz, un perroquet affirme maîtriser la langue du marsupilami, bien qu’il  ait encore du mal avec les génitifs .

Il devient un personnage à part entière de la série et sa force est un atout majeur pour les héros. L’animal reviendra très fréquemment dans les aventures suivantes, jusqu’à ce que Franquin décide de laisser les aventures de Spirou à Jean-Claude Fournier. Franquin choisit de garder ses droits sur l’animal, qu’il considère comme un de ses personnages les plus réussis. Cependant, le scénario déjà écrit par Fournier prévoit un rôle pour le marsupilami. Tome et Janry ont tout de même évoqué la présence de l’animal jaune tout en jouant avec l’affection qu’ont les lecteurs pour ce personnage : perdu dans la jungle, Spirou entend le  Houba , cri caractéristique du marsupilami.

Le retour du marsupilami dans les aventures de Spirou, espéré par beaucoup de lecteurs, est resté longtemps juridiquement impossible, les droits appartenant à Marsu Productions qui exploitaient le personnage dans une série indépendante, qui peut être considérée comme un spin-off des aventures de Spirou. Le marsupilami fait ensuite une réapparition surprise dans les dernières images du Groom de Sniper Alley, puis tient la vedette de l’album no 55, La Colère du Marsupilami. Alors que Franquin conserve depuis 1970 les droits sur le personnage, l’éditeur Jean-François Moyersoen le convainc finalement en 1987 d’en faire une série à part entière. Batem et successivement scénarisée par divers auteurs, notamment Greg et Yann. En 2002 est paru un album numéroté 0 reprenant de courtes histoires du Marsupilami réalisées par Franquin. Le Marsupilami apparaît comme un easter egg dans l’album Le Combat des Chefs de la série Astérix. Si les personnages d’Astérix et du Marsupilami vivent dans le même univers, cela signifie que l’animal vivait à l’époque de l’Antiquité et en Gaule.