Le nouveau Lire et Dire, 4e et 3e technologiques, 1997. Fichier de l’élève PDF

En pratique : Quelles sources sont attendues ? Le mot  docimologie  vient du grec composé de dokimé, épreuve, et logos, raison, discours, étude. La docimologie peut se rapporter à le nouveau Lire et Dire, 4e et 3e technologiques, 1997. Fichier de l’élève PDF docimastique, correspondant à la technique des examens.


Ce manuel, accessible à tous les élèves de 4e et 3e technologiques, associe la lecture, l’écriture, la grammaire et la préparation au brevet. Il aborde progressivement toutes les notions du programme de façon simple et claire, et conduit ainsi l’élève au niveau du brevet.La grande variété des supports et des démarches d’apprentissage proposés évite toute lassitude et dynamise le travail en classe.Chaque chapitre est conçu comme une séquence organisée autour d’un objectif de lecture ou d’écriture.

Avec sa femme et Henri Laugier, il pose les fondements de cette nouvelle discipline avec l’ Étude critique de la valeur sélective du certificat d’études et comparaison de cet examen avec une épreuve par tests. Cependant, à ses débuts, la docimologie ne fait qu’analyser et parfois porte un regard critique voire négatif sur les évaluations, sans proposer de solutions. Ce n’est que plus tard que des chercheurs ont exploré des méthodes pour limiter le caractère subjectif de l’évaluation. L’objectif de la docimologie est d’abord de rechercher les facteurs qui entrent en jeu dans l’évaluation qui sera faite d’un travail écrit ou oral fourni par un élève, indépendamment de la valeur intrinsèque de ce travail ou de l’élève en question.

Une méthode de choix consiste donc à travailler ceteris paribus, c’est-à-dire, en observant la variabilité des notes obtenues pour une même copie soumise à différents évaluateurs ou évaluée dans différentes conditions ou encore pour un élève donné. Cela pose notamment le problème de l’évaluation continue et, de manière générale, des situations dans lesquelles l’évaluateur et le formateur ne font qu’un. Dans la situation où l’enseignant considère l’élève comme un bon élève, il sera plus indulgent envers une mauvaise copie de cet élève. Il considèrera plus facilement cette mauvaise copie comme un accident anecdotique et cherchera des bons éléments de réponse partout dans la copie et par conséquent mettra une note surestimée. De plus, les différences entre les correcteurs jouent aussi.