Le pain, le levain et les gènes : Un essai sur l’évolution PDF

Des chercheurs australiens expliquent que certains aliments, particulièrement riches en glucides à chaines courtes, non digestibles, ont tendance à fermenter dans l’intestin. Ces glucides fermentescibles ont donné naissance à un acronyme :  FODMAP  : Fermentable Oligo, Di and Mono-saccharides and Polyols. L’alimentation pauvre en FODMAP est ainsi devenu une prescription de première intention des troubles fonctionnels intestinaux parmi de nombreux gastro-entérologues anglo-saxons. Dans l’esprit de le pain, le levain et les gènes : Un essai sur l’évolution PDF de gens, les Fodmap sont les aliments réputés fermenter : haricots blancs et  rouges, flageolets, choux verts, oignons crus, céréales modernes à gluten muté, lait et produits laitiers qui n’ont pas été débarrassé de leur lactose, lait de soja.


Australie et fait partie d’une large communauté scientifique qui se distingue régulièrement par la qualité de leurs recherches. L’Australie semble se distinguer par leurs recherches en gastro-entérologie. FODMAP forts et surtout leur mélange au même repas : d’ou l’intérêt d’avoir la liste et de l’afficher le cas échéant dans la cuisine. C’est un sujet à connaître aussi par les végétariens qui consomment souvent beaucoup de légumineuses, de céréales et de fruits. Combien de temps suivre un régime pauvre en Fodmap ?

Officiellement il est conseillé de suivre ce régime durant au moins 6 semaines, mais généralement les praticiens conseillent plutôt au moins 6 mois. L’approche de Taty Lauwers est également intéressante, avec la notion  d’aliments ressourçants , c’est à dire non transformés. Une astuce permet de réduire la présence de glucides non ou peu digestibles : blanchir les légumes riches en Fodmap, en les plongeant dans de l’eau bouillante ou frémissante environ 4 mn, jeter l’eau et finir de cuire normalement votre légume. Il faut souvent blanchir 2 fois. Mono-saccharides :  fructose : miel, pommes, abricots, etc.