Les Figurants / Les Figurantes PDF

Au théâtre, à l’opéra, au cinéma et à la télévision, un figurant est un acteur — les Figurants / Les Figurantes PDF une actrice — qui ne prend qu’une part accessoire, à l’histoire. Au cinéma, on emploie plus fréquemment le terme d’ acteur de complément . En argot théâtral, faire de la figuration se dit  faire de la frime . Les figurantes de féeries, revues ou ballets étaient appelées  porte-maillots  ou  marcheuses .


« Qui sont ces êtres anonymes et obscurs que le dramaturge jette sans ménagement dans l’arène de l’action ? Sans même prendre la peine de leur donner un nom, des initiales, ne serait-ce qu’une voix – parfois, si : quelques vers, un numéro d’ordre, tout juste un corps -, il les fait déambuler, comme étourdis, au sein de l’intrigue ; masses opaques, ombres qui vont et viennent près de l’incandescence des autres, les véritables fruits de son imagination : les personnages… Il arrive parfois, cependant, que les comparses se rebellent… et décident soudain d’arrêter la représentation, de revoir la distribution, de mettre la pièce en cause et de se poser la grande question : que faire ? ». C’est ainsi que José Sanchis Sinisterra présente sa pièce, où le théâtre devient la représentation du monde et de ses conflits. On pourrait s’attendre à une de ces oeuvres expérimentales ou militantes pour public convaincu. Les Figurants est bien plus que cela : ses répliques sont tissées dans un humour de la meilleure veine, antidote contre la solennité et la transcendance, parasites inévitables des grands sujets. Un humour qui est aussi la matière première de la complicité qui s’établit entre un public qui joue son propre rôle et des figurants révoltés qui se sont emparés du théâtre. Plaisir du texte et plaisir du théâtre dans une pièce troublante, qui est un peu un concentré de la vie et du théâtre, du théâtre de la vie de ce dernier quart de siècle tourmenté.

Si le recours à des amateurs, recrutés au dernier moment dans la rue par le régisseur du théâtre, était courant à cette époque, le développement du cinéma a entraîné une professionnalisation de la fonction ainsi qu’une extension de ses attributions. Ainsi, un figurant auquel est confié une action qui le distingue d’une foule est appelé silhouette. 1930-1940, le Central Casting regroupait quotidiennement tous les besoins en figuration du studio. Le nombre des figurants peut, selon l’importance des productions, varier d’une dizaine à plusieurs centaines. Ainsi, en 1889, dans La Patrie en danger d’Edmond de Goncourt, le metteur en scène André Antoine avait sous ses ordres plus de 500 figurants. De nombreuses anecdotes humoristiques circulent sur des gags survenus sur scène à cause du manque de répétition de la figuration et de leur manque de qualification ou d’expérience. Rechercher les pages comportant ce texte.

La dernière modification de cette page a été faite le 27 janvier 2019 à 18:15. Un article de Wikipédia, l’encyclopédie libre. Thérèse Raquin est un film franco-italien réalisé par Marcel Carné et sorti en 1953. Dans une mercerie lugubre de Lyon, Thérèse Raquin s’étiole aux côtés de son mari Camille avec lequel, orpheline, elle a été élevée sans alternative que de l’épouser.

La mère de Camille, une femme austère, vit avec eux et domine complètement son fils dont elle a fait un pleutre. Elle impose au couple une vie à son image, routinière et casanière. Thérèse devient la maîtresse de Laurent, un camionneur italien qui voudrait l’épouser. Format : 35 mm — noir et blanc — 1. Le projet me trotta furieusement dans la tête. J’avais beau essayer de m’en débarrasser, il revenait sans cesse me harceler Je commençai d’abord par envisager une version se passant de nos jours. C’est alors qu’un matin, peu après mon réveil, j’eus comme une sorte d’illumination.

Quand les frères Hakim m’avaient proposé le rôle, j’avais verbalement accepté, à condition que Marcel Carné fasse la mise en scène. Thérèse j’avais donc dit  oui , et puis j’avais dit  non , et dans les fichiers des frères Hakim comme dans celui très bien tenu de Marcel Carné, je devais être classée sous la rubrique  Emmerdeuse qui ne sait pas ce qu’elle veut . Et Marcel Carné de conclure :  C’est un peu ce qui se produisit, le marin était le Deus ex machina de la seconde partie du film. C’est peut-être pourquoi nous terminâmes le scénario bien avant la date fixée pour sa livraison. Premier film français pour l’acteur italien Raf Vallone qui a obtenu gain de cause afin de ne pas être doublé. Acteur exigeant au cinéma comme à la scène, il a d’ailleurs continué à assurer lui-même le doublage des versions aussi bien françaises qu’anglaises de la plupart de ses films. J’avais pris un jeune acteur alors inconnu, Jacques Duby, dont la frêle silhouette correspondait assez à l’image que je me faisais de Camille Raquin.