Les trois Olynthiennes, grec-français en regard PDF

Buste de Démosthène, copie romaine d’une statue de Polyeuctos, musée du Les trois Olynthiennes, grec-français en regard PDF. Grand adversaire de Philippe II de Macédoine, il est l’un des plus grands orateurs attiques. Ses tuteurs dilapident sa fortune, par erreur de gestion ou par intention malhonnête.


trois Olynthiennes, grec-français en regard. Traduction d’Auger, revue et corrigée
Date de l’édition originale : 1842

Ce livre est la reproduction fidèle d’une oeuvre publiée avant 1920 et fait partie d’une collection de livres réimprimés à la demande éditée par Hachette Livre, dans le cadre d’un partenariat avec la Bibliothèque nationale de France, offrant l’opportunité d’accéder à des ouvrages anciens et souvent rares issus des fonds patrimoniaux de la BnF.
Les oeuvres faisant partie de cette collection ont été numérisées par la BnF et sont présentes sur Gallica, sa bibliothèque numérique.

En entreprenant de redonner vie à ces ouvrages au travers d’une collection de livres réimprimés à la demande, nous leur donnons la possibilité de rencontrer un public élargi et participons à la transmission de connaissances et de savoirs parfois difficilement accessibles.
Nous avons cherché à concilier la reproduction fidèle d’un livre ancien à partir de sa version numérisée avec le souci d’un confort de lecture optimal. Nous espérons que les ouvrages de cette nouvelle collection vous apporteront entière satisfaction.

Pour plus d’informations, rendez-vous sur www.hachettebnf.fr

Le jeune homme se retrouve sérieusement appauvri. Selon Plutarque, lors de son premier discours en public, l’assistance se moque de son problème d’élocution — vraisemblablement une difficulté à prononcer la lettre R — et de ses gestes maladroits. Il fut en butte aux clameurs et aux moqueries à cause de son style insolite, dont on jugeait les périodes tarabiscotées et les raisonnements poussés avec trop de rigueur et forcés à l’extrême. Il avait d’ailleurs, semble-t-il, une voix faible, une élocution confuse et un souffle court, qui rendait difficile à saisir le sens de ses paroles, obligé qu’il était de morceler ses périodes. Démosthène s’exerce contre le bruit des vagues.

Démosthène s’efforce alors de rectifier ces défauts, allant jusqu’à s’entraîner à parler avec de petits galets dans la bouche, ou même en s’exerçant à dominer de la voix le bruit d’une mer furieuse. Il s’enferme régulièrement chez lui pour étudier le style de Thucydide. Le fait est que pendant la suite de sa carrière, Démosthène accorde toujours beaucoup d’importance à la forme du discours. Un homme, à ce que l’on raconte, vint le trouver pour lui demander de le défendre et lui expliqua qu’on l’avait battu :  Allons donc, lui dit Démosthène, tu n’as pas été victime de ce que tu me dis. Alors, l’homme élevant la voix et criant :  Moi, Démosthène, je n’en ai pas été victime ? Par Zeus, reprit-il, maintenant j’entends la voix d’une victime. Telle était l’importance qu’il accordait au ton et au jeu de ceux qui parlent pour obtenir créance.