Manifeste des Musiciens futuristes PDF

Manifeste des Musiciens futuristes PDF Russolo, Carlo Carrà, Filippo Tommaso Marinetti, Umberto Boccioni et Gino Severini, Paris, 9 février 1912. Italie du culte archéologique du passé. Boccioni écarte les nouveaux médias technologiques, tels le cinéma et la photographie.


En musique, comme dans tous les arts, l’emphase et la mauvaise rhétorique sont le résultat d’une disproportion entre le motif générateur et son expression, dénaturée et faussée par le culte obsédant de la tradition, le poids de la culture ou les conseils du goût courant. Le musicien ne doit écouter que son âme chantante dans l’explication synthétique de ses idées musicales. Le contraste de plusieurs états d’âme musicaux, les rapports entre leurs différentes expressions, leur puissance d’épanouissement, constituent la symphonie.

The Museum of Modern Art, New York. Russolo et Pratella, à travers une théorisation de la notion de bruit, font l’apologie du son. C’est ainsi qu’il se différencie du son, de la musique. Russolo adresse à Pratella en 1913. Un exemple d’architecture futuriste par Antonio Sant’Elia.