MICRO SONATE EN TRIO ORGUE PDF

La contrebasse est un instrument grave de la famille des instruments à cordes. Initialement, elle doublait les parties des violoncelles à l’octave inférieure, puis elle s’émancipa, et les contrebasses obtinrent progressivement dans les orchestres leur MICRO SONATE EN TRIO ORGUE PDF partitions dans la période romantique. Il existe deux types d’archet pour la contrebasse. La plupart des archets sont taillés et fabriqués dans un bois du Brésil, le pernambouc.


Support – Partition

  • Instrumentation – Orgue
  • Genre – Classique
  • La couleur varie du marron clair au noir. Certains archets peuvent être fait en carbone. La transition du boyau au métal a aussi influencé l’évolution de la technique de l’instrument, car les cordes en métal peuvent être plus proches de la touche que les cordes en boyau, ce qui les rend plus faciles à jouer. De plus, elles peuvent être jouées dans des positions plus hautes sur les cordes graves, sans sacrifice au niveau de la sonorité. Franz Simandl n’utilise pas la corde de mi grave dans les positions les plus hautes, car avec les cordes en boyau à une grande distance de la touche, le son n’était pas clair dans ces positions aiguës. Cordes à vide de la contrebasse.

    Bien que la contrebasse ne soit pas considérée comme un instrument transpositeur, les notes réelles émises par l’instrument se trouvent une octave en dessous des notes écrites. C’est Cherubini, directeur du Conservatoire de Paris, qui imposa en 1832 l’accord en quartes en usage dans les pays germaniques. Les essences de bois utilisées pour la construction des contrebasses sont variables, mais on retrouve généralement de l’épicéa pour la table, de l’érable, de l’ébène pour la touche. Certains contreplaqués sont parfois utilisés, généralement pour les instruments d’étude. Les modes de jeu sont particulièrement diversifiés, en particulier ceux utilisant les spectres sonores, parce que ceux de la contrebasse se situant dans le spectre de la voix, ils sont plus perceptibles. Abondamment utilisés dans les musiques contemporaines, ils sont un des éléments essentiels de l’orchestration dans ces musiques.

    Plusieurs variantes historiques de la contrebasse sont encore jouées aujourd’hui, tels que le Violone, l’Octobasse, ainsi que les contrebasses montées avec trois cordes. Sans la caisse volumineuse, les contrebasses électriques sont plus faciles à transporter, et il est plus facile d’accéder aux notes aiguës. Les contrebasses électriques sont souvent utilisées par les musiciens du jazz-rock ou fusion, comme Medeski, Martin et Wood, et Les Claypool. Les contrebasses, au nombre de huit, forment le cinquième pupitre des cordes frottées de l’orchestre symphonique. Dans l’orchestre de chambre, la contrebasse fait partie du quintette des cordes frottées. La contrebasse peut aussi assumer le rôle de cinquième pupitre, dans l’orchestre à plectre.

    De nombreux concertos et pièces pour violoncelle, tels les Suites pour violoncelle seul de Bach, sont transposées pour la contrebasse. On note un nombre important de modulations à partir de mi bémol majeur. Le répertoire contemporain est particulièrement abondant : solo, acoustique, avec électronique, ou théâtre musical. Georges Aperghis : Récitation pour contrebasse seule, la Signature, la date, etc. La contrebasse est beaucoup utilisée dans le jazz. Elle a un rôle à la fois rythmique et harmonique. Jouer une walking-bass consiste à improviser sur la ligne de basse écrite sous forme d’accords, une note en général sur chaque temps.