Napoléon le Petit (Éd.1863) PDF

Un article de Wikipédia, l’encyclopédie libre. La naissance du prince est très pénible pour l’impératrice Eugénie : on doit recourir aux forceps, napoléon le Petit (Éd.1863) PDF lui fracturent le bassin. Sa vie durant, l’enfant portera au front la trace des fers.


Napoléon le Petit / par Victor Hugo
Date de l’édition originale : 1863
Sujet de l’ouvrage : France — 1852-1870 (Second Empire)

Ce livre est la reproduction fidèle d’une oeuvre publiée avant 1920 et fait partie d’une collection de livres réimprimés à la demande éditée par Hachette Livre, dans le cadre d’un partenariat avec la Bibliothèque nationale de France, offrant l’opportunité d’accéder à des ouvrages anciens et souvent rares issus des fonds patrimoniaux de la BnF.
Les oeuvres faisant partie de cette collection ont été numérisées par la BnF et sont présentes sur Gallica, sa bibliothèque numérique.

En entreprenant de redonner vie à ces ouvrages au travers d’une collection de livres réimprimés à la demande, nous leur donnons la possibilité de rencontrer un public élargi et participons à la transmission de connaissances et de savoirs parfois difficilement accessibles.
Nous avons cherché à concilier la reproduction fidèle d’un livre ancien à partir de sa version numérisée avec le souci d’un confort de lecture optimal. Nous espérons que les ouvrages de cette nouvelle collection vous apporteront entière satisfaction.

Pour plus d’informations, rendez-vous sur www.hachettebnf.fr

Le 14 juin 1856, il est baptisé en grande pompe à Notre-Dame de Paris. L’acte de baptême est rédigé sur le registre de l’église Saint-Germain-l’Auxerrois, dont dépend la chapelle des Tuileries. Napoléon Ier avait utilisé pour le roi de Rome. Le prince impérial et sa mère par Franz Xaver Winterhalter, 1857. L’éducation du prince impérial doit être irréprochable. Elle lui apprend l’anglais dès son plus jeune âge.

Napoléon III refuse de le réprimander. L’impératrice compense cette faiblesse et impose des règles d’éducation strictes. L’empereur veut immédiatement placer son héritier sous la protection de l’armée. Le petit prince peut entrer à toute heure dans le cabinet de l’empereur, sans aucun protocole. Mais on doit le vouvoyer et les cent-gardes le saluent.

Très jeune, il est associé aux manifestations du Régime. Régulièrement, en août, l’empereur l’amène au camp de Châlons pour le faire connaître de l’armée. Il s’y rend pour la première fois à l’âge de quatre ans. Il suit les manœuvres dans une petite voiture puis sur un poney. Il ne fréquente pas l’école publique. Francis Monnier, professeur au collège Rollin. Mais sa méthode pédagogique n’a pour effet que de lui faire prendre du retard.