NAPOLEON A SAINTE-HELENE – NE PDF

Un article de Wikipédia, l’encyclopédie libre. Essentiellement connue comme lieu d’exil de Napoléon Ier du 14 octobre 1815 à sa mort le 5 mai 1821, l’île lui doit son intérêt touristique qui NAPOLEON A SAINTE-HELENE – NE PDF sur l’attrait des lieux qu’il a fréquentés. Compagnie des Indes, elle perdit son rôle stratégique lors de l’ouverture du canal de Suez.


Cet ouvrage regroupe les témoignages des quatre compagnons du  » Christ Napoléon « , comme l’écrit Henri Heine, qui les a baptisés  » les Évangélistes de Sainte-Hélène « . Avec Las Cases et son Mémorial, c’est le Napoléon de la légende, drapé pour la postérité. Las Cases s’en ira à la fin de 1816, à l’heure des désenchantements. Gourgaud restera jusqu’en mars 1818, époque où, la tragédie devient drame domestique. Gourgaud exaspère son souverain par une jalousie maladive. Puis s’ouvre une longue période d’ennui et de solitude qu’évoque excellemment Montholon. Enfin les derniers jours de l’empereur déchu, en mai 1821, sont restitués par Bertrand avec une crudité dans les détails qui tourne au scatologique. Bertrand ne voile même pas les derniers fantasmes érotiques du captifs. Cette édition est précédée d’une étude sur Sainte-Hélène, d’un dictionnaire des acteurs de la tragédie, d’une bibliographie des témoignages et d’une chronologie, réalisé par Jean Tulard. Un index général permet de retrouver tous les personnages évoqués par Napoléon.

Malgré son isolement, l’île de Sainte-Hélène fait partie de l’Afrique du Sud-Ouest. Hélène selon l’usage antique et orthodoxe, qui lui vaut son nom. Quelques aventuriers et esclaves la peuplent. En 1633, une flotte hollandaise en prend possession au nom des Pays-Bas qui l’annexe sans l’occuper. De plus, les Britanniques, craignant un débarquement de marins français pour libérer le prisonnier, revendiquèrent l’île de l’Ascension — jusque-là inhabitée — et y établirent une garnison.

Napoléon mourut le 5 mai 1821. Conformément à ses dernières volontés dans le cas où son corps ne devait pas être ramené en Europe, Napoléon Ier fut inhumé le 9 mai près d’une source, dans la vallée du Géranium, dénommée depuis  vallée du Tombeau . Le 27 mai, toute la colonie française quitta l’île. En 1822, l’habitation de Longwood fut cédée à un fermier qui lui redonna l’usage de ferme qu’elle avait avant l’arrivée de Napoléon Ier, si bien, qu’ensuite, les visiteurs constatèrent que la maison de l’empereur en détention abritait  moulin, silo, bottes de paille et même des chevaux. Il n’existe pas de population indigène sur l’île. Les habitants de l’île sont des Européens descendants de Britanniques, des Africains descendants d’esclaves et des Chinois. Cependant, celle-ci est en forte baisse, puisqu’elle a perdu 1 000 habitants depuis 1998.

La capitale de l’île est Jamestown, qui en est également la ville principale avec 864 habitants. Située sur la côte, s’étirant sur 1,5 km, mais dépourvue de port, elle est si encaissée entre deux montagnes que les habitants ne reçoivent aucune chaîne de télévision. Le tourisme est rare, et les visiteurs sont surtout d’anciens habitants de Sainte Hélène qui viennent rendre visite à leurs familles. Le prix d’un produit non fait sur place peut facilement coûter deux à trois fois plus cher que son prix dans un magasin standard de Londres. II détient le pouvoir exécutif sur l’île. Sainte-Hélène est régie par une constitution datant de 1988.

Les trois autres sont le gouverneur et deux officiers désignés par la couronne britannique. Ces districts sont réduits à deux : Est et Ouest. Quatorze hectares forment les domaines français de Sainte-Hélène. Article détaillé : Domaines français de Sainte-Hélène. Après la détention de Napoléon Ier en 1815 à Longwood, la France est devenue propriétaire des bâtiments et des terrains ayant servi à accueillir l’empereur sur l’île. La végétation de l’île comptait de nombreuses espèces endémiques au moment de sa découverte, mais a été fortement dégradée par la présence de l’homme. La destruction a commencé peu de temps après la découverte par les Portugais en 1502, avec l’introduction de chèvres.

Comme il n’y avait aucun animal herbivore sur l’île, la flore n’était pas adaptée au pâturage. Si l’intérieur de l’île était probablement couvert par une dense forêt tropicale, ainsi que la côte, le paysage actuel est très différent. Il y a trois grandes zones de végétation : les fourrés de fougères arborescentes, sur les plus hautes parties de l’île, des pâturages aux altitudes moyennes, et une zone complètement érodée, sur les parties basses. D’autres espèces, comme Pelargonium cotyledonis sont devenues rares ou en voie d’extinction.

Sainte-Hélène figure sur le blason et le drapeau de l’île. Après beaucoup de controverses, le projet d’aéroport est abandonné en raison de la crise économique mondiale en 2009. Cependant, le nouveau gouvernement britannique du Premier ministre David Cameron décide en juin 2010 de relancer le projet qui est adopté en novembre 2011. L’ouverture est reportée à la suite d’un vol test soulignant de  dangereuses conditions climatiques  lors de l’approche. Finalement, l’aéroport est inauguré le 21 mai 2016.

Cependant, des tests effectués par un Boeing 737 de British Airways, montrent que les vents balayant l’île rendent très difficile l’atterrissage. Le premier vol commercial a lieu le samedi 14 octobre 2017. L’avion est un Embraer 190 de moins de cent places. Cette île est le lieu abritant le roman allégorique El Criticón. Commission de toponymie de l’IGN – Institut national de la statistique et des études économiques, Pays indépendants et capitales du monde : Entité géopolitiques dépendantes au 01. Ulane Bonnel, Sainte-Hélène, terre d’exil, Hachette, 1971, p.

Jean-Michel Faidit, La comète impériale de 1811, Toulon, Les Presses du Midi, 2012, 131 p. Le passage de Vénus, EDP sciences, 2004, 227 p. Napoléon, Éditions La Boétie, 2013, p. Michel Dancoisne-Martineau, Chroniques de Sainte-Hélène : Atlantique sud, Perrin, 2011, p. Albert Benhamou, L’autre Sainte-Hélène : la captivité, la maladie, la mort et les médecins autour de Napoléon, 2010, p. Les domaines français de Sainte-Hélène : l’achat de la maison de Longwood et du domaine de la tombe  sur le site www. L’autre Saint-Hélène , sur le site lautresaintehelene.