Oedipe à Venise : Conversation PDF

En raison de l’accès limité au réseau Internet, le projet avance lentement. 1980, toutefois, la communauté bénéficie d’un accès régulier à Internet, et le rythme de oedipe à Venise : Conversation PDF des publications s’accélère. Parallèlement, en 1978, le Conseil des Arts du Canada créé Canadiana, un organisme sans but lucratif visant la préservation du patrimoine canadien et à sa mise en ligne.


S’il est de fait reconnu que la psychanalyse est avant tout affaire de parole, l’invention freudienne, déployée ensuite par Jacques Lacan, recèle une importante particularité : le symptôme, les actes manqués et les autres formations de l’inconscient sont, sur le modèle princeps du rêve, un rébus, c’est-à-dire une écriture. Paradoxe nucléaire donc qui fait de l’écoute une lecture, nous apprend Sigmund Freud, et quelle lecture ! Si celle-ci suppose logiquement le préalable d’une écriture, il s’agit là dans l’écoute du dire de l’analysant d’une lecture d’un texte qui, en tant que tel, n’existe pas. Serait-ce donc ce texte manquant que poursuivent de leur plume les analystes de livre en livre ? Question qui centre le souci d’Œdipe le Salon.  » Qui parle ? « , questionne l’analyste au vif de sa pratique.  » Qui écrit ? « , peut-on alors demander à celui qui s’astreint à la tâche d’écrire de la psychanalyse. Mais qu’est-ce qu’une écriture psychanalytique ?

En 1993, John Mark Ockerbloom crée Online Books Page. Contrairement au projet Gutenberg, ce projet cherche à répertorier et réunir différents textes numériques anglophones déjà publiés, au sein d’un point d’accès unique. En 1995, Jeff Bezos crée Amazon. La presse, dans son sens large, commence alors à se mettre en ligne.

De son côté, Brewster Khale fonde Internet Archive. En 1997, la Bibliothèque nationale de France crée Gallica. En 2000, le logiciel de lecture Mobipocket est créé. Le Gemstar ebook devient alors la première tablette de lecture numérique officielle.

En 2001, Adobe Flash Player lance son premier logiciel gratuit qui permet la lecture de fichiers numériques. L’année 2001 marque enfin la création du premier smartphone. En 2004, la compagnie Sony produit sa propre tablette. En 2007, Amazon commercialise Amazon Kindle, ou Kindle, qui permet à l’entreprise de se spécialiser dans la lecture numérique, alors qu’elle se concentrait jusque là sur l’édition numérique. 2008, la qualité de lecture sur l’écran des liseuses s’améliore considérablement.