Pratique du transport routier de marchandises : Aide-mémoire pour l’exploitation des entreprises PDF

En 2016, le Sénégal est la 165e économie mondiale avec un PIB par pratique du transport routier de marchandises : Aide-mémoire pour l’exploitation des entreprises PDF à parité du pouvoir d’achat de 2678 dollars. L’économie sénégalaise est très tournée vers l’Europe et l’Inde.


Ses principaux partenaires économiques sont la France, l’Inde, l’Italie, la Chine et les États-Unis. L’économie du Sénégal est tirée par l’exploitation minière, la construction, le tourisme, la pêche et l’agriculture, qui sont les principales sources d’emploi dans les zones rurales. L’économie sénégalaise se caractérise par de graves problèmes, notamment les conditions climatiques et la forte croissance démographique. Les principales industries exportatrices du pays sont l’extraction de phosphates, la production d’engrais, les produits agricoles et la pêche commerciale, ainsi que les projets d’exploration pétrolière. Le Sénégal dépend fortement de l’aide des donateurs, des envois de fonds et des investissements directs étrangers.

Les investissements sont dissuadés principalement par le manque d’infrastructures, mais l’État tente de promouvoir la construction de routes. Le président Macky Sall a annoncé en 2016 le démarrage d’importants projets d’infrastructures au Sénégal. Parmi eux : des investissements d’environ 600 millions d’euros dans l’approvisionnement en eau potable de la capitale Dakar. Pour le solaire, une centrale de 200 MW est également annoncée. Pour le volet hydraulique urbaine, deux grands projets sont aussi annoncés. Il s’agit de la construction d’une troisième usine d’eau d’une capacité de 200 000 mètres cubes par jour à Keur-Momar-Sarr dans la région de Louga et d’une station de dessalement d’eau de mer dans le quartier des Mamelles, dans la région de Dakar.