Premier de cordée. Suivi de La grande crevasse et Retour à la montagne PDF

Patrick Berhault, né en Auvergne, déménage rapidement dans le Sud de la France. Il passe sa jeunesse au bord de la mer, entre Nice et Monaco, où il rêve d’abord de devenir plongeur sous-marin. Premier de cordée. Suivi de La grande crevasse et Retour à la montagne PDF découvre la randonnée et s’émerveille pour la montagne à l’âge de 13 ans, grâce à un curé professeur d’anglais.


Les trois romans de montagne de Frison-Roche sont réunis dans ce volume – genre qui fit sa notoriété. Trois histoires de dépassement de soi, de passion, de fraternité.

Premier de cordée, écrit et adapté au cinéma pendant la guerre, raconte le combat d’un fils, handicapé par une blessure qui le rend sujet au vertige, décide de suivre les traces paternelles en haute montagne, envers et contre tout.

La Grande Crevasse (1948) et sa suite, Retour à la montagne (1957), tracent l’histoire d’une jeune fille noble s’affranchissant de l’existence qui lui était promise. Mais l’existence d’une femme de guide n’est pas faite que de cimes… Seul un exploit pourra réhabiliter celle qui est stigmatisée par la communauté montagnarde, et lui octroyer sa reconnaissance.

Il s’inscrit au club alpin monégasque et commence à grimper avec des copains à la Turbie. Patrick abandonne l’école après la seconde, pour se consacrer entièrement à sa passion pour la montagne. 1970, en compagnie de Patrick Edlinger, il participe à l’explosion de l’escalade libre en France. En montagne, il développe un style d’action fondé sur la fluidité et la recherche de l’esthétique gestuelle. Il partagera trois années d’escalade et d’alpinisme au jour le jour avec son ami Patrick Edlinger. Durant ces trois ans, ils mettent au point un entraînement sportif intensif à base de footing, de tractions, d’abdominaux et d’exercices de souplesse. En 1978, Patrick Berhault connaît un premier accident en montagne.

Avec son ami Pierre Brizzi, à la suite de la rupture d’une corniche, ils dévalent un couloir de 814 mètres aux trois Dents du Pelvoux. C’est en 1979 que Patrick Berhault se fait remarquer pour la première fois pour son aisance et sa rapidité dans le massif des Écrins. Au début des années 1980, il réalise en des temps records, et le plus souvent en solo, les voies les plus dures des Alpes. En 1980, avec Jean-Marc Boivin, ils font le pari incroyable de relier les sommets des Drus et du Fou dans la journée en deltaplane après en avoir gravi la face sud pour le Fou et la directe Américaine pour les Drus. Le  style Berhault  est né, qui remet en cause bien des usages fondés jusqu’alors sur la lenteur, la lourdeur et une technologie imposante. Toute une dynamique se crée autour de ce mouvement. En même temps qu’il s’aventure en montagne, Patrick Berhault s’investit dans l’univers du  libre  en falaise et fait partie de ceux qui repoussent le niveau des difficultés réalisées.

Il devient conseiller technique auprès du fabricant de matériel d’escalade et de montagne italien CAMP. Admirateur du célèbre danseur Rudolf Noureev, il s’investit dans une toute nouvelle discipline : la  danse-escalade . C’est également l’époque où il s’engage dans le développement de l’ escalade sociale  en participant à des stages de formation pour les jeunes de Vaulx-en-Velin. Thiers, en Auvergne dans ses collines natales du Forez.