Sainte-Chapelle. (Version Anglaise) (la) PDF

Le climat est méditerranéen : chaud l’été, ensoleillé et frais l’hiver, doux en demi-saison. La ville est relativement protégée du mistral grâce au massif de la Sainte-Baume. L’été est chaud sainte-Chapelle. (Version Anglaise) (la) PDF sec, l’hiver est sec. Saint-Maximin-la-Sainte-Baume compte 300 jours de soleil par an.


C’est le cas de bon nombre de communes du littoral varois, ainsi que d’une partie des communes du centre Var. Ce risque, le plus élevé du département mais qui n’est pas le plus haut de l’évaluation nationale, concerne 21 communes du nord du département. RD 560, RD 3, RD 64, RD 423. La ville est située à 45 km de Marseille, 35 km de Aix-en-Provence, 50 km de Toulon, 80 km de Fréjus et à environ 90 km du golfe de Saint-Tropez.

Selon la tradition, Marie-Madeleine, après avoir passé de longues années de pénitence dans la grotte de la Sainte-Baume, aurait été ensevelie dans la crypte de saint Maximin. Baume est l’équivalent provençal de  grotte . 1279 par Charles d’Anjou qui, sur l’emplacement de la crypte, bâtit une basilique et à côté un couvent. Révolution, les dominicains sont chassés, mais la basilique et le couvent ont la bonne fortune d’abriter Lucien Bonaparte, frère cadet de Napoléon. Elle fut chef-lieu de district de 1790 à 1795.

Elle a pris pendant un temps le nom de Marathon en honneur de Marat. La préhistoire de Saint-Maximin est encore mal connue, bien que certaines traces des hommes du Paléolithique aient été repérées au bord de la plaine. Dès le Néolithique, les traces deviennent abondantes, puisque les populations se fixent et se multiplient. Les Ligures avait construit un oppidum sur la colline du Deffends au sud de Saint-Maximin. Après la victoire des légions de Caius Marius en 102 av. La crypte de la basilique et le baptistère au sud de celle-ci témoigne de l’importance de cette première implantation chrétienne.

Un chevalier tente de s’établir parallèlement, et d’attirer la population autour du castrum de Rodenas. La vieille ville contient le Couvent Royal, Les Arcades, l’Hôtel Dieu, et la basilique. Peu avant la Révolution française, l’agitation monte. Outre les problèmes fiscaux présents depuis plusieurs années, la récolte de 1788 avait été mauvaise et l’hiver 1788-89 très froid.