Six études d’éthique et de philosophie du droit PDF

The School of Athens » by Raffaello Sanzio da Urbino. Elle existe depuis l’Antiquité en Occident et en Orient, à travers la figure du philosophe, non seulement en tant qu’activité rationnelle mais aussi comme mode de vie. Le six études d’éthique et de philosophie du droit PDF d’étude de la philosophie peut embrasser un ensemble de disciplines telles que les sciences humaines et sociales, les sciences formelles et les sciences naturelles, auxquelles elle est historiquement liée.


Les six études réunies dans ce volume interrogent sous des angles complémentaires la place de plus en plus importante que le droit prend dans nos sociétés. Car s’il faut certes se réjouir du mouvement vers la justice que cela traduit, on ne peut manquer de s’inquiéter devant certaines conséquences de cette expansion. La justice en question n’est trop souvent en effet que la multiplication de droits subjectifs («J’ai le droit de…») et le pouvoir judiciaire tend à jouer le rôle que la démocratie confie normalement au pouvoir politique. Dans ce sens, le droit participe aussi bien à l’individualisme des revendications qu’à la perte de légitimité des institutions politiques. «Le droit et notamment les chartes des droits et libertés constituent un progrès de civilisation. Leur reconnaissance révèle une conscience nouvelle, mais cette conscience souffre, en même temps, de toutes les maladies de notre civilisation : individualisme, surconsommation, électoralisme, en faisant la place congrue au souci du bien commun, de l’intérêt général, des valeurs et donc de l’éthique. Les droits de la personne constituent un idéal, un point de référence et un impératif, mais on a tendance à les interpréter de mauvaise façon. C’est au défi de dénoncer ces travers et de proposer des pistes salutaires qu’est consacrée la réflexion consignée dans ce livre.»

Professeur émérite de l’université de Montréal, Guy Miraud est juriste et théologien spécialisé en éthique. Il a publié plusieurs livres de théologie et de bioéthique, notamment Introduction générale à la bioéthique, histoire, concepts et outils (Fides, 1999). Plus récemment, il est intervenu sur des questions politiques dans Le pays dont je rêve (Fides, 2003) ainsi que dans Le Québec et la laïcité (Varia, 2004) et dans Pour une éthique de la dissidence (Liber, 2004).

La philosophie a engendré des domaines d’études fondamentaux tels la théorie de la connaissance, la philosophie politique, la métaphysique, l’éthique et la logique. Héraclite, Antiphon, Gorgias et Pythagore, mais aussi chez d’autres penseurs comme Thucydide ou Hérodote, contemporains de Socrate. Désir de connaître et amour du savoir, ou philosophie, c’est bien une même chose ? La philosophie n’est rien d’autre que l’amour de la sagesse. La philosophie s’est comprise très tôt comme une manière de vivre et non pas uniquement comme une réflexion théorique. L’étymologie du terme  philosophie  indique bien que le philosophe est celui qui tend vers la sagesse, qui cherche à vivre comme il faut et plus particulièrement qui recherche le bonheur.