Techniques du voyage à cheval PDF

Le compostage consiste à transformer le fumier de cheval en un amendement riche en humus stable et inodore par le biais d’une fermentation aérobie. Le compostage au champ est le procédé le plus simple. Il s’agit de disposer le fumier en andains sur une parcelle et de les retourner deux fois ou plus au cours du cycle de compostage qui dure environ 5 mois. Le compostage sur plateforme est un procédé similaire au compostage techniques du voyage à cheval PDF champ sauf que les andains sont disposés sur une plateforme étanche.


La plateforme permet notamment d’avoir accès aux andains toute l’année et de récupérer les jus qui s’écoulent des andains et de les arroser avec. Le lombricompostage a pour principe de faire circuler des vers « composteurs » dans le tas de fumier afin d’assurer son aération et sa transformation. Les vers « composteurs » permettent de ne pas avoir à manipuler le tas une fois mis en andains. Le compostage en réacteur fermé est le procédé le plus sophistiqué.

Le fumier est disposé dans des silos en béton et recouvert d’une bâche. Télécharger les adresses de Cuma de compostage. Compostage Il permet d’améliorer les caractéristiques agronomiques du fumier de cheval en concentrant les éléments nutritifs pour les plantes et en diminuant la présence de pathogènes et de graines d’adventices. Combustion Il s’agit d’une technique qui permet de réduire au maximum le volume de biomasse en produisant de l’énergie thermique. Des questions réglementaires doivent toutefois être étudiées et approfondies. Méthanisation Elle permet de valoriser le fumier de cheval sous forme d’énergie thermique et électrique.

Le lombricompostage peut se faire à partir de tout type de fumier. Il faut cependant que la structure du fumier permette à l’air de circuler et que l’humidité soit suffisante. Le compostage est un procédé de dégradation et de transformation de la matière organique par une succession de communautés microbiennes en milieu aéré. Il s’accompagne d’une montée en température et aboutit à l’élaboration d’une matière organique humifiée et stabilisée : le compost. Le lombricompostage utilise les vers composteurs pour assurer l’aération du tas et la transformation du fumier en amendement organique. Le lombricompostage est la transformation du fumier de cheval en amendement organique par l’action des vers composteurs. Pendant les périodes de froid les vers peuvent survivre à condition qu’il y ait toujours du fumier frais qui leur apporte de la chaleur.

Ils vivent, en moyenne, deux à trois ans et sont très prolifiques : 1 individu peut avoir jusqu’à 250 descendants par an. Cependant il régule leur multiplication en fonction de la nourriture disponible. Lors du lombricompostage, le fumier subit une forte diminution de volume. Les éléments présents initialement se retrouvent donc concentrés dans le compost. Toutefois, le lombricompostage permet de limiter les pertes puisque le tas n’a pas besoin d’être manipulé. La technique par migration verticale consiste à disposer les vers au sol et à mettre le fumier en andain au dessus.

Les vers se multiplient et se déplacent alors de façon à coloniser tout le tas. Ils remontent par couches successives en fonction de la nourriture disponible. On les retrouve, à la fin du processus, à la surface du tas entièrement composté. Il n’y a plus qu’à les récupérer et à recommencer l’opération. La technique par migration horizontale consiste à disposer les vers sur une petite surface et à faire un premier tas de fumier au dessus. Les tas suivants sont disposés côte à côte.

Les vers progressent alors horizontalement de tas en tas. Lorsque l’on arrive au bout d’une longueur, il n’y a plus qu’à repartir dans l’autre sens. Un cycle de lombricompostage dure environ 5 mois. 25 kg de vers dans leur litière.

Un vers peut manger environ la moitié de son poids en 1 journée et la population double tous les trois mois. La quantité de fumier stockée sur une parcelle ne doit pas excéder les besoins annuels de la parcelle et des parcelles voisines. Les emplacements de stockage au champ doivent être changés tous les ans. La durée de dépôt maximum est de 10 mois. La tenue d’un cahier de compostage est obligatoire.

A partir d’une production d’une tonne de compost par jour, l’unité de compostage doit s’inscrire dans le cadre réglementaire des ICPE. Compostage Il permet d’améliorer les caractéristiques agronomiques du fumier de cheval en concentrant les éléments nutritifs pour les plantes et en diminuant la présence de pathogènes et de graines d’adventices. Combustion Il s’agit d’une technique qui permet de réduire au maximum le volume de biomasse en produisant de l’énergie thermique. Des questions réglementaires doivent toutefois être étudiées et approfondies.